Drones: precedente americano alastra-se

130417-ocostadomarfim

Governo da Costa do Marfim quer tê-los também

O representante do governo da Costa do Marfim na ONU solicitou ontem, ao Conselho de Segurança, que a organização envie drones — aviões não-tripulados associados a cerca de 3 mil assassinatos, nos últimos anos — para a “manutenção da paz” em seu país.

Leia abaixo, no Le Monde (em francês):

Le représentant permanent ivoirien à l’ONU a demandé mardi 16 avril au Conseil de sécurité des Nations unies d’envisager le déploiement de drones en Côte d’Ivoire pour appuyer la mission des casques bleus dans son pays. Youssoufou Bamba estime que ces appareils de surveillance seraient à même de compenser toute future réduction des effectifs de l’Onuci.

Les Nations unies vont déployer prochainement des drones, pour la première fois, en République démocratique du Congo (RDC), pour aider la mission de maintien de la paix dans ce pays à surveiller les frontières orientales, montagneuses et poreuses, avec le Rwanda et l’Ouganda. Dans un rapport au Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a lui-même recommandé le déploiement d’appareil similaires en Côte d’Ivoire.

Le force des Nations Unies dans le pays doit réduire ses effectifs d’un bataillon etpasser à 8 837 militaires au 31 juillet, date à laquelle le Conseil de sécurité doitrenouveler son mandat annuel. M. Ban a proposé de réduire l’Onuci de deux autres bataillons d’ici la mi-2015.

Fonte: Le Monde

Gostou do texto? Contribua para manter e ampliar nosso jornalismo de profundidade: OutrosQuinhentos

Leia Também:

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *